Raid à ski : Tour et ascension du Grand Paradis 4061 m, Italie du Nord.

D’abord grande “réserve royale” créée par le roi Victor-Emmanuel II en 1856, le parc National du Grand Paradis a été créé en 1922, entre autre, pour sauver la dernière colonie de bouquetins. Il englobe les vallées de Cogne, de Valsavarenche et de Rhêmes ainsi que le val d'Orco et le val Sana dans le Piémont. C'est un fantastique belvédère sur les plus hauts sommets des massifs de la Vanoise, du Mont-Blanc et du Cervin. En Val d’Aoste, il est appelé aussi “Grande paroi” ou “Mont Iseran”, tandis qu'au Piémont il est connu sous le nom de “Monte del broglio”.

Raid à skis réalisé en 5 jours du 26 au 30 mars 2018 avec Gilles Fleury, guide de haute montagne à Chamonix. Eline, Quentin et Tristan comme compagnons de cordée. Un superbe parcours à skis de randonnée, des étapes avec plus de 1000 m de dénivelé positif par jour, l'accueil des refuges italiens nous ont vite fait fait oublier les efforts de la journée.

La Madonne du Gran Paradiso à 4058m.

La Madonne du Gran Paradiso à 4058m.

Jour 1

Après avoir quitté Chamonix, nous arrivons au départ de notre raid à skis au lieu-dit Pravieux à 1834 m d'altitude. Cette contrée sauvage valdôtaine de Valsavarenche est une vallée latérale du Val d'Aoste située dans les Alpes grées italiennes.

La trace monte rapidement et traverse le bois de mélèzes. 

2018-03-30 06.24.54 2.jpg
2018-03-30 06.31.33 2 (1).jpg
2018-03-30 06.31.34 1.jpg

On rejoint ensuite l’alpage de Lavassey à 2194 m.

Après avoir traversé la Costa Savolera, nous arrivons au refuge Federico Chabod à 2750 m d’altitude. Le refuge, inauguré en 1985, est situé au pied de la paroi Nord Ouest du Grand Paradis.

2018-03-30 06.35.28 1.jpg
Federico Chabod était historien, homme politique et alpiniste valdôtain.

Federico Chabod était historien, homme politique et alpiniste valdôtain.

Jour 2

Départ à 7h30 en direction de l’ancienne moraine des glaciers de Montandayné et de Laveciau.

2018-03-30 06.35.28 2.jpg
2018-03-30 06.35.27 1.jpg

Montée en direction du centre du glacier de Laveciau dans une petite vallée glacière crevassée délimitée à gauche par la face Nord du Gran Paradiso et à droite par la Schiena d’Asino.

Montée encordée sur la glacier de Laveciau.

Montée encordée sur la glacier de Laveciau.

2018-03-30 07.26.48 1.jpg
2018-03-30 07.26.47 1.jpg
2018-03-30 07.26.46 2.jpg

Nous gagnons ensuite le Col de Becca di Moncorvé à 3851 m puis le sommet traditionnel de la Madonne à 4058 m d’altitude. Le vrai sommet se situe le long de l’arête un peu plus au Nord à 4061 m.

2018-03-30 07.26.33 1.jpg
La Madonne veille sur l'Italie.

La Madonne veille sur l'Italie.

2018-03-30 07.26.39 1.jpg

Descente à skis par le glacier de Gran Paradiso pour rejoindre le refuge Vittorio Emanuele II à 2735 m d’altitude.

2018-03-30 07.33.29 1.jpg
2018-03-30 07.33.21 1.jpg
2018-03-30 07.33.26 3.jpg
2018-03-30 07.33.15 3.jpg
2018-03-30 07.33.19 1.jpg
2018-03-30 07.33.15 1.jpg
2018-03-30 07.33.17 2.jpg

Jour 3

Départ du refuge en direction du col du Gran Paradiso à 3345 m, la montée encordée sous un vent tempétueux avec les crampons est assez éprouvante. En haut, nous basculons dans la région du Piémont. Du col, nous traversons en légère montée jusqu’à la croupe du glacier di Noaschetta occidentale. Belle descente sous la Punta Ceresole pour gagner ensuite le fond du vallon.

2018-03-30 07.40.02 1.jpg
2018-03-30 07.40.01 1.jpg
2018-03-30 07.39.56 1.jpg
Au centre de l'image, le second col à franchir de l'étape du jour (col dei Becchi à 2990 m d'altitude).

Au centre de l'image, le second col à franchir de l'étape du jour (col dei Becchi à 2990 m d'altitude).

2018-03-30 07.39.53 1.jpg

Montée en direction du col dei Becchi à 2990 m puis nous ôtons les peaux pour descendre en direction du refuge Pontese à 2200 m d’altitude.

2018-03-30 07.39.53 2.jpg
2018-03-30 07.45.31 1.jpg
2018-03-30 07.45.34 1(1).jpg
2018-03-30 07.45.32 1.jpg
Vent tempétueux à l'arrivée du col.

Vent tempétueux à l'arrivée du col.

Une belle neige poudreuse s'offre à nous!

Une belle neige poudreuse s'offre à nous!

Le refuge Pontese est en vue.

Le refuge Pontese est en vue.

Nous arrivons au refuge Pontese situé à l'entrée du magnifique cirque de Piantonetto. Inauguré en 1967, il est la propriété du Club Alpinistico Pontese Bausano Giovanni. L'accueil est chaleureux et la cuisine de la gardienne est délicieuse! Pâte à l'arrabbiata et risotto maison pour le dîner! Humm...

2018-03-30 07.49.49 1.jpg
2018-03-30 07.45.24 1.jpg
Le barrage de Teleccio en contre-bas du refuge.

Le barrage de Teleccio en contre-bas du refuge.

2018-03-30 07.49.52 1.jpg

Jour 4

Depuis le refuge Pontese nous partons au Nord en direction des bergeries Muanda di Teleccio pour monter un couloir assez raide de 35° pour atteindre le glacier di Teleccio. Nous continuons sur le glacier en visant le col di Teleccio au Nord sous l’imposante Torre del Gran San Pietro culminant à 3692 m. Nous atteignons ensuite le col par une courte montée raide de 37° skis sur le dos.

2018-03-30 07.56.31 1.jpg
Le passage du col di Teleccio et la Punta di Odenzana 3492 m.

Le passage du col di Teleccio et la Punta di Odenzana 3492 m.

Vue sur les Cime di Valeille.

Vue sur les Cime di Valeille.

Superbe descente dans une neige de rêve sur le glacier di Valeille. Du grand ski de montagne!

Une belle ambiance glaçière jusqu’au Vallonne di Valeille pour finalement atteindre le petit village de Lillaz à 1600 m d’altitude. Nous traversons plusieurs coulées d’avalanches impressionnantes par leurs puissances. Les arbres et quelques bouquetins n’ont pas pu résister à cette furie.

Pause déjeuner bien méritée avec une belle assiette de Gnocchi di Castagne!

2018-03-30 07.56.27 1.jpg
2018-03-30 07.56.23 1.jpg
2018-03-30 07.56.18 1.jpg
2018-03-30 08.07.02 1.jpg

Nous quittons Lillaz pour Cogne, commune italienne de la vallée d'Aoste, puis l’hôtel de la Barme à Valnontey où nous passons la nuit.

Dès notre arrivée à Valnontey, nous en profitons pour acheter du fromage local, la Fontine à la ferme du Grand Paradis. Ce fromage de vache à texture demi-dure est un pur produit de la Vallée d'Aoste!

2018-03-30 08.14.12 1.jpg
2018-03-30 08.13.59 1.jpg
2018-03-30 08.13.51 1.jpg
2018-03-30 08.14.07 1.jpg
2018-03-30 08.13.55 1.jpg
2018-03-30 08.13.49 1.jpg
2018-03-30 08.14.01 1.jpg
2018-03-30 08.14.03 1.jpg
2018-03-30 08.13.52 1.jpg

Jour 5

Départ depuis l’hôtel de la Barme en remontant le grand vallon de Valnontey avec la Testa delle Tribolazione en toile de fond culminant à 3642 m.

2018-03-30 08.13.46 1.jpg
2018-03-30 08.13.41 1.jpg
2018-03-30 08.13.45 1.jpg
2018-03-30 08.13.44 1.jpg
2018-03-30 08.13.42 1.jpg

L'objectif du jour était de rejoindre le bivouac Martinotti situé à 2588 m mais l'arrivée du mauvais temps nous oblige à faire demi-tour. Après une "pause saucisson" à 2333 m d’altitude nous entamons la descente pour rejoindre le fond du vallon.

Retour à Chamonix avec de superbes souvenirs en tête. Le raid à skis est une expérience unique!